Égalité des sexes et inclusion

Genre et inclusion : La garantie de la compétitivité du secteur de l'habillement

L'égalité des genres et l'inclusion sont au cœur de la conception et de la mise en œuvre de toutes les interventions du programme "Better Work". Dans un secteur dominé par les femmes, près de huit travailleurs sur dix dans toutes les usines participant au programme "Better Work" sont des femmes, la majorité d'entre elles ayant moins de 30 ans.

Malgré leur rôle prépondérant dans le secteur, les expériences des femmes tendent à différer de celles de leurs homologues masculins, les femmes ayant moins de possibilités de progresser au travail, recevant des salaires inférieurs et subissant des niveaux plus élevés de traitement abusif.
Les interventions de Better Work visent essentiellement à promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes et à éliminer les obstacles à la participation et à l'avancement des femmes sur le lieu de travail et au-delà. Nous avons constaté que l'autonomisation effective des femmes est la pierre angulaire de toute réussite, car elle favorise le respect des règles, une meilleure productivité et une plus grande rentabilité, tout en renforçant le dialogue, la santé et l'éducation des travailleurs et de leurs familles.

L'analyse démontre comment nos activités améliorent la représentation et l'égalité en donnant aux travailleuses un sentiment d'autonomie et en leur permettant d'acquérir des compétences dans l'atelier. Mais nous ne nous arrêtons pas là. Nous contribuons à promouvoir des changements de comportement et à lutter contre des normes sociales bien ancrées, ce qui a des effets d'entraînement. effets d'entraînement également enregistrés dans les ménages des travailleuses.

Depuis 2018, Better Work met en œuvre une stratégie dédiée au genre qui aborde les questions de discrimination, de travail rémunéré et de soins, de voix et de représentation, et de développement du leadership et des compétences. Le programme a intégré les principes d'égalité des sexes dans toutes les opérations de ses usines et a diffusé des preuves parmi les constituants, favorisant une meilleure compréhension de l'égalité des sexes, y compris en temps de crise. Nous avons également investi dans le renforcement de nos propres capacités afin de modéliser les comportements transformateurs en matière d'égalité entre les hommes et les femmes.

Plus récemment, l'impact disproportionné du COVID-19 sur les droits des femmes en matière de santé et de soins, ainsi que l'incidence du harcèlement et de la discrimination, ont fait de l'égalité des sexes et de l'inclusion des priorités à traiter de toute urgence. 

Au cours de ses années de mise en œuvre, Better Work a établi une position de confiance avec les constituants sectoriels et nationaux, les marques mondiales, les fournisseurs, les fabricants, ainsi qu'avec la communauté universitaire et la société civile. Nous renouvelons nos efforts en faveur d'un secteur inclusif qui donne des moyens d'action et offre des opportunités de travail décent et égal pour tous.

Better Work continuera à œuvrer pour un secteur exempt de violence et de harcèlement fondés sur le sexe et d'autres formes de discrimination, avec une rémunération égale et la prise en compte des soins non rémunérés dans l'ensemble du secteur.  

L'impact de Better Work

En accord avec les activités de l'OIT visant à promouvoir Convention 190le renforcement de la sensibilisation et des connaissances sur la violence et le harcèlement dans l'ensemble de l'entreprise est l'une de nos priorités. Ces problèmes restent fréquents et graves dans l'industrie, et les inquiétudes n'ont fait qu'augmenter pendant la pandémie. Cependant, les interventions de Better Work ont eu un impact mesurable sur la prévention et le traitement de la violence et du harcèlement sur le lieu de travail.

En Jordanie, les préoccupations des travailleurs concernant les abus verbaux et l'utilisation d'un langage vulgaire dans les ateliers ont été réduites de 17 % grâce à la formation dispensée par Better Work et la SFI, qui a permis de sensibiliser les travailleurs à la violence fondée sur le sexe et de modifier les normes relatives aux comportements acceptables. Au Cambodge, la sensibilisation de la direction au harcèlement sexuel sur le lieu de travail a conduit a conduit à une augmentation du nombre de signalements de la part des travailleurs, ce qui a permis de renforcer l'autonomisation et l'expression des préoccupations. Cela a réduit la probabilité de harcèlement sexuel dans le secteur local de l'habillement.

Les différences systématiques de salaire net entre les femmes et les hommes sont encore monnaie courante dans le secteur. Better Work a contribué à réduire ces écarts, en particulier en Haïti, au Nicaragua et au Viêt Nam, avec une réduction de l'inégalité salariale enregistrée immédiatement après notre première évaluation de conformité. Au Viêt Nam, 85 % de cet écart salarial a été comblé lors de la quatrième évaluation de conformité.

Better Work a renforcé les soins de santé liés à la grossesse dans l'ensemble de ses programmes nationaux. En Haïti, seules six pour cent des travailleuses ont déclaré avoir eu accès à des examens prénataux au début du programme. Ce chiffre est passé à 26 % au bout de cinq ans. Des résultats similaires ont été observés en Indonésie et en Jordanie.

Le programme Mothers@Work au Bangladesh a renforcé les droits de la maternité en offrant un soutien à l'allaitement et des services de garde d'enfants sur le lieu de travail, ce qui a permis de retenir les mères qui travaillent. Nos activités visant à améliorer les structures de garde d'enfants en Jordanie et au Cambodge ont également aidé les usines à se conformer aux réglementations nationales, ce qui a permis d'augmenter le taux de rétention et la productivité.

Grâce à nos "advisory guidelines", nous avons encouragé la représentation des femmes dans les comités bipartites mis en place dans nos usines partenaires et au sein des syndicats. Cela a permis d'améliorer considérablement les résultats pour les travailleurs, en particulier en termes de lutte contre le harcèlement sexuel.

Better Work s'est concentré sur l'amélioration de l'accès des femmes aux possibilités de développement des compétences et sur la garantie d'une participation égale des hommes et des femmes dans tous ses programmes nationaux, par le biais de son service phare de formation aux compétences de supervision.

Nombre de nos bureaux ont également mis en place des interventions ciblées pour promouvoir les femmes à des postes de direction, en collaboration avec différents partenaires, comme le projet GEAR (Gender Equality and Returns) au Viêt Nam et au Bangladesh. Dans ces pays, la productivité a augmenté de 5 % dans les lignes supervisées par des femmes formées, tandis que l'absentéisme a diminué.

En Éthiopie, Better Work et SCORE ont mis en œuvre le programme de développement du leadership des femmes à l'intention des travailleuses, afin de leur permettre d'acquérir des compétences supplémentaires pour occuper des postes de direction. En Jordanie, les mêmes objectifs ont été poursuivis en partenariat avec le programme Gap P.A.C.E..

Plan d'action

S'appuyant sur le succès du programme, Better Work continuera à oeuvrer en faveur d'un rétablissement égalitaire et inclusif à la suite du COVID-19 en redoublant ses efforts avec ses partenaires dans l'ensemble de l'industrie. La nouvelle stratégie de Better Work s'articule ainsi autour de ces quatre piliers déjà établis.

Le plan d'action de Better Work en matière de genre et d'inclusion est réactif et conçu pour évoluer tout au long de la durée de vie de notre stratégie, Soutenir l'impact, 2022/27. En consultation avec les partenaires mondiaux et nationaux, nous continuerons à affiner nos plans d'action pour nous assurer qu'ils soutiennent un changement progressif à long terme.

1DISCRIMINATION:

Prévenir la violence et le harcèlement (fondés sur le sexe) ; lutter contre la discrimination contractuelle ; combler l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes ; promouvoir l'inclusion des personnes handicapées, des migrants et d'autres formes d'inclusion.

2TRAVAIL RÉMUNÉRÉ ET SOINS:

Soutenir la santé et les droits sexuels et génésiques, la protection de la maternité, l'allaitement, la garde d'enfants et le congé parental.

3VOIX ET REPRÉSENTATION:

Renforcer la représentation des femmes dans les comités d'entreprise, les syndicats, les fédérations syndicales et les organisations d'employeurs, ainsi que dans les processus de négociation collective. 

4LEADERSHIP ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES:

Créer des opportunités de carrière dans les usines, des postes de direction dans les gouvernements, les syndicats et les organisations d'employeurs ; développer des compétences techniques, transférables et de gestion ; transmettre des connaissances financières et des connaissances sur la planification du budget des ménages.

Better Work mettra davantage l'accent sur le dialogue social et les systèmes de gestion afin de soutenir une structure de travail plus inclusive. En dehors de l'usine, Better Work encouragera et soutiendra le renforcement des filières d'orientation et luttera contre les stéréotypes de genre et les comportements discriminatoires rencontrés sur le trajet domicile-travail, dans la société et à la maison.

Afin d'améliorer les approches transformatrives en matière de genre, Better Work mènera des recherches pour mieux comprendre les principaux obstacles relatifs au genre et à l'inclusion - non seulement sur le lieu de travail, mais également dans d'autres sphères. Nous mettrons davantage l'accent sur l'engagement des hommes pour traiter les causes profondes de l'inégalité, et nous nous pencherons sur d'autres formes d'inclusion et d'intersectionnalité, y compris sur la base du statut de migrant ou de personne en situation de handicap, ainsi que sur les employés séropositifs et LGBTQI+. 

Better Work identifiera et renforcera les partenariats au sein de l'OIT et avec des initiatives et organisations externes afin d'élargir et d'approfondir les impacts dans ces domaines.  

La nouvelle phase stratégique de Better Work : Maintenir nos impact en 2022-27 et au-delà

Priorités stratégiques

La stratégie quinquennale Better Work (2022-27) englobe l'innovation autour d'un ensemble de priorités stratégiques pour s'adapter aux besoins de l'industrie de l'habillement et de la chaussure dans le monde.

EN SAVOIR PLUS

S'abonner à notre bulletin d'information

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles et publications en vous abonnant à notre bulletin d'information régulier.